L’OEUVRE

L’OEUVRE OBSERVÉE

Vendu Piano la nuit 36" x 48" pcs. profilé Huile

Vendu
Piano la nuit
36" x 48" pcs. profilé
Huile

Devant un marché assoiffé de beauté.

Devant la quantité de tableaux existants et lorsque l’observateur devient l’observer alors là, la question se pose.

L’observateur devant l’oeuvre

Comment pouvons nous redevenir des observateurs et des admirateurs actifs?

Alors on tourne notre être entier vers l’objet, et pas simplement le mental avec les yeux et les oreilles.

Comme artiste, nous ne sommes qu’un receveur. Une écoute ne doit pas interpréter ou parvenir à une conclusion hâtive. Lorsque vous regardez une œuvre et que vous dites immédiatement « Cela me rappelle….», vous en faites une représentation mentale et vous ne pouvez sentir la beauté se déployer en vous.

Mais ne rester pas passif. Laissez l’oeuvre inviter votre participation. La joie esthétique est le sentiment d’être éveillé dans la participation créatrice,voyez d’abord l’oeuvre globalement comme l’artiste la vit d’abord.

La vision vient comme une offrande surprise, un don, à l’artiste, mais elle est seulement dévoilée dans l’observateur d’abord selon l’époque, sa culture, son vécu qui résume son baguage sémantique.

L’artiste devant l’oeuvre!

C’est aussi la fonction inhérente à l’artiste de vous amener au-delà du sens commun de la vie quotidienne, et de rapprocher les êtres dans l’unité.

Une grande œuvre d’art n’appartient à personne.

L’artiste se sent seulement l’instrument de la manifestation.

L’artiste déclare et exprime.

Souvent il a besoin de se retrouver seul en face de sa toile.

L’artiste est lié de manière intime à son œuvre et ça devient son moment nécessaire.

Et il lui faut une ouverture d’esprit afin de cultiver les bienfaits des accidents ce qui cultive une mentalité positive et une ouverture vers l’inconnue.

Chez les grands artistes le sentiment de satisfaction et d’accomplissement se transfert à la personne s’appropriant le mérite de la création. Cela reste sacré, un symbole, une offrande venant de la collaboration créatrice.

Parce que l’artiste est centré uniquement sur l’exécution, lorsque l’oeuvre est terminé, il peut avoir un sentiment de libération.

Cette collaboration créatrice est toujours inconsciemment présente chez l’artiste durant l’exécution.

Son sentiment profond d’unité et le partage de cela avec les autres font partie de la globalité de la vision.

Ça lui dit quand il faut arrêter d’expliquer sa vision afin que l’autre puisse la poursuivre.

L’artiste Mark Rothko était conscient de cela . Le grand art ne domine jamais par la stimulation mentale ou intellectuelle.

De sorte qu’aucune oeuvre d’art ne devrait déclarer sa réalité concrète dans une mesure telle qu’elle ne laisse plus de place au mouvement.

Tout ce qui n’éveille pas notre acuité naturelle n’est pas une œuvre d’art.

Les productions qui naissent de l’expérimentation ou des états psychologiques sont fractionnelles et nous laisse dans la fraction.

Le talent de l’artiste consiste à rendre l’objet sans objet.

En d’autres termes une œuvre d’art se doit d’être trouvée.

Souvent l’observateur collectionneur a la perception assez développé

pour reconnaître l’oeuvre.

 

Advertisements
par Mydée

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s